04 juillet 2008

Des maîtres

Pour inaugurer cette nouvelle catégorie, un tour vers la philosophie, amusant. Pour la psychanalyse, on y découvrira seulement qu'il suffit d'inverser le non-dit de Lacan pour éclairer ce qu'il dit, mais que quand même, c'était mal dit.Philosophe. Georges Picard le dit avec un sourire, pas de quoi se fâcher.
A ne pas manquer, même si on lit vite, la rencontre du Maître et du jeune iconoclaste: un mai 68 de salon.
Pour vacancier un peu intello et pas trop sérieux. Et aussi, à méditer, pour ceux qui ont des maîtres et pour ceux qui n'en veulent pas.

Posté par O LH à 14:00 - - Commentaires [2] - Permalien [#]


Commentaires sur Des maîtres

    maître et valet

    J'ai toujours aimé Brecht, allez savoir pourquoi... Puntila et Matti, je suppose pour ici, ou "le cercle de craie caucasien" quelque chose qui voudrait exclure mais qui ne fait que structurer... J'aime aussi Levi Strauss (100 piges aux pelottes quand même) comme maître, mais surtout Bourdieu qui était un homme magnifique, un ami tranquille et passionnant dans ses remarques pour un travail assez gris malgré tout que je lui faisais parvenir dans une sorte de tendresse... Des hommes alors, mais des femmes aussi et en premier lieu, je crois (c'est le cas de le dire) ma mère (ça va doucement et je me bats, encore aujourd'hui, pour elle).

    Posté par PdB, 04 juillet 2008 à 19:45 | | Répondre
  • Tout ça pourrait nous faire d'autres hors sujets prometteurs... Merci pour les pistes.

    Posté par O LH, 04 juillet 2008 à 19:51 | | Répondre
Nouveau commentaire